Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 23:22

ENVAHISSEURS SAISON 2

Avec seulement quarante-trois épisodes, «Les Envahisseurs» est rapidement devenue l’une des séries télévisées les plus cultes en France. Invasions extraterrestre, complots et paranoïa sont au programme de ce monument de la Science-fiction.

L’HISTOIRE

Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, l’architecte David Vincent est témoin de l'atterrissage d’un éblouissant vaisseau spatial. Stupéfait, il avertit aussitôt les autorités et revient, sur les lieux de son observation avec un officier de police et son associé Alan Landers. Les autorités y interrogent un couple de jeunes mariés en voyage de noces qui affirment n’avoir rien remarqué cette nuit là. Mais David Vincent remarque que l’homme présente une anomalie à la main : son auriculaire présente une raideur anormale …

L’architecte finit rapidement par découvrir que les extraterrestres ont en réalité pris forme humaine. Leur but étant de préparer une invasion planétaire et d'infiltrer les hautes sphères de notre société. Un projet que David Vincent va tenter de prévenir en informant les sceptiques et en déjouant tant que possible leurs manigances. 

Au fil des épisodes, David Vincent parvient à se constituer un petit groupe de sympathisants, parmi lesquels Edgar Scoville (Ken Smith), un riche homme d'affaires qui mettra sa puissance financière au service de la lutte... 

SOUCOUPE

LE CONTEXTE

La série "Les Envahisseurs" puise de toute évidence son inspiration dans "La Guerre des Mondes" d’H.G. Wells, œuvre qui fut adaptée au cinéma par Byron Haskins en 1951. L’ouvrage datant de 1897 (période notamment marquée par le colonialisme) fait notamment le constat que sur notre planète, aucun pays n’est en mesure de faire face à l’impérialisme européen. C'est pourquoi le livre décrit une « invasion punitive » dont sont victimes les nations les plus avancées (Angleterre, France, Allemagne), invasion qui ne peut être que le fait d'une superpuissance venue d’un autre univers.

On peut ainsi établir un parallèle avec la situation des Etats-Unis au début de la guerre froide, qui se présentent comme « les gendarmes du monde ». Ils apparaissent donc comme la seule puissance qui puisse faire l'objet d'une attaque organisée par des ennemis venus d'une autre planète ou, mieux encore, par des adversaires bien humains et dangereux, fort nombreux de l'autre coté du rideau de fer. Ceci permet de mieux comprendre la dimension anticommuniste qui fut donnée par certains spécialistes à la série. Le halo rouge qui entoure le corps de l'envahisseur en voie de désintégration, au moment de sa disparition, en serait-il le révélateur ?

Quoiqu’il en soit même si elle peut être perçue comme une métaphore de la crainte communiste en pleine guerre froide, la série « Les Envahisseurs » est avant tout un classique de la Science-fiction qui s’inspire du « Fugitif » (David Vincent, comme Richard Kimble, erre de ville en ville), et de l’atmosphère angoissante de « L’Invasion des profanateurs de sépultures », dont le héros, Kevin McCarthy apparaît même dans un épisode de la série (« Les espions »).

soucoupe david vincent

LA PRODUCTION

La série culte « Les Envahisseurs » est née de l’imagination de deux passionnés d’O.V.N.I. : le scénariste et réalisateur Larry Cohen dont la carrière alterne avec succès du côté de l’horreur (« Le monstre est vivant », 1973), du Western (« Le retour des Sept », 1966), ou du Policier (« Black Caesar », 1973), et le producteur Alan.A.Armer (« Le Magicien », 1973). Dès le début de leur collaboration, ils se donnent pour objectif de créer un programme « adulte », mélangeant horreur et science-fiction. Ils développent ainsi l’histoire d’un héros solitaire combattant des êtres extraterrestres, dont nul ne soupçonne la présence sur Terre. Il est tout de suite décidé qu'aucun moyen ne permettra de distinguer les Envahisseurs des humains. Alan Armer s'explique: "Un extraterrestre est beaucoup plus terrifiant quand il ressemble à votre voisin de palier." Mais un petit détail permettra quand même de les différencier. Un œil apparaîtra de temps à autre dans la paume de leur main !

Intéressée par le concept, le réseau ABC nomme le célèbre Quinn Martin (« Les incorruptibes », « Sur la Piste du Crime », « Le fugitif ») en tant que producteur exécutif de la série. Ce dernier s’empresse d’imposer quelques changements à la création de Cohen et Armer. La première décision de Quinn Martin est de porter la durée de chaque épisode de 25 à 50 minutes. Puis, il refuse les 22 scripts originaux tout en conservant leur trame. Enfin, pour le rôle principal, il engage Roy Thinnes. Ce dernier a en effet l’avantage de ressembler quelque peu à Paul Newman (l'opportunité de conquérir l'audience féminine et de l'amener à suivre une série relevant de la science-fiction, n'est ainsi pas négligée). De son côté, la ABC, refuse catégoriquement de voir les « envahisseurs » dotés d’un œil dans leur main. Pour les dirigeants du réseau, cela risque non seulement d'être risible, mais surtout coûter très cher à réaliser. Larry Cohen finit donc par proposer à la place d'affubler les Envahisseurs d'un auriculaire dont la raideur toute particulière permettra à David Vincent de les reconnaître à coup sûr.

La production de la série télévisée est finalement lancée en 1967. La réalisation de l’épisode pilote est confiée à Joseph Sargent (« Lassie », « Des agents très spéciaux ») qui développe un style propre à la série. On peut notamment retenir les effets spéciaux soignés de Darrell H. Anderson (qui rappellent beaucoup certains classiques de la Science-fiction tels que « Les soucoupes volantes attaquent » ou « La guerre des mondes »), la musique angoissante de Dominic Frontiere, ainsi que la structure en quatre actes qui constitue la signature de tous les programmes produits par Quinn Martin. Enfin, précisons que la durée initiale du pilote était de 90 minutes. Malheureusement, il ne reste plus de traces visibles de ce montage initial qui fut diffusé en public, pour la première fois en 1969, au cours d'une exposition au Musée d'art moderne de New York.

« Les Envahisseurs » démarrent à la télévision américaine le 10 janvier 1967. Face au succès du pilote, 16 autres épisodes sont rapidement produits. La série bénéficie de beaucoup de tournages en extérieurs notamment à Vasquez Rocks en Californie où les températures sont souvent caniculaires. C'est d’ailleurs au cours des longs trajets entre les studios et les sites de tournage, d'une moyenne de deux à trois heures, que le directeur de la photographie, Andrew Mc Intyre, raconte à Roy Thinnes ses missions aériennes pendant la Seconde Guerre mondiale et ses observations de phénomènes lumineux bien étranges. Des histoires qui pousseront l'acteur, d'abord incrédule, à se persuader que les extraterrestres existent et que "Les Envahisseurs" sont peut être bien plus qu'une simple fiction.

Une seconde saison de 26 épisodes est commandée par la ABC. Malheureusement la série télévisée s'achève le 10 mars 1968, avec l’épisode « Inquisition » qui ne livre aucune forme de conclusion. Le mystère qui entoure l'annulation de la série reste entier. Les sondages, contrairement à ce qui fut affirmé par la suite, étaient pourtant satisfaisants. Il semble que des désaccords entre les dirigeants d'ABC et Quinn Martin soit la cause véritable entraînant la suppression malencontreuse des « Envahisseurs ».

affiche

LA DIFFUSION EN FRANCE

C’est le 4 septembre 1969 que « Les Envahisseurs » font leur toute première apparition sur les petits écrans de l'hexagone. Il s’agit à l’époque de la première série de science-fiction à apparaître sur la première chaîne de l'ORTF. Néanmoins, certains épisodes ne sont pas commandés par la chaîne et il faudra donc attendre 1987 pour que TF1 diffuse l'intégralité de la série, au cours de l'été, en fin de soirée, et il n'est pas rare que le doublage de certains épisodes, jusqu'alors inédit, s'achève dans la journée pour une diffusion le soir même.

Depuis 1989, la série a été plusieurs fois rediffusée sur M6, mais jamais dans son intégralité. La dernière diffusion remonte à fin 1992, début 1993, le dimanche matin, et fut très partielle.

Enfin, en 2001, France 3 fait redécouvrir l’intégralité de la série aux téléspectateurs au travers de copies flambant neuves. Malheureusement, les épisodes sont diffusés en troisième partie de soirée (aux alentours de minuit voire une heure du matin !).

Heureusement, Paris Première a remédié à cela avec une diffusion intégrale lors de l'été 2005. Quant à TF1 Vidéo, elle a mis en vente une édition en dvd en 2008, soit près de deux ans avant les Etats-Unis.

L’EVOLUTION DE LA SERIE

La série peut être décomposée en deux périodes distinctes :

1ère partie (du premier au trentième épisode) : Le téléspectateur suit le cheminement de David Vincent qui découvre progressivement la véritable nature des envahisseurs (ils ont l'auriculaire raide, n'ont pas de pouls et ont besoin de s'auto-régénérer régulièrement). Dans ce contexte, il se heurte le plus souvent à la crédulité du monde qui l'entoure. Il cherche ainsi des preuves de l’existence des envahisseurs qu'il ne parviendra pas à rassembler, ces dernières finissant toujours par être détruites. L'atmosphère angoissante, l'absence de soutien renforcent le sentiment de paranoïa de David Vincent.

2ème partie (du 31ème au 43ème et dernier épisode) : David Vincent n’est désormais plus seul dans la lutte contre les envahisseurs. A partir de l’épisode « Les défenseurs », il se retrouve épaulé par un industriel de renom, Edgard Scoville, qui croit en sa quête et qui met à se disposition ses ressources et son argent. Un petit groupe se forme autour d'eux au fil des épisodes, et finit par trouver des preuves qui vont leur permettre d'enfin ouvrir les yeux des autorités mondiales.

lesenvahisseurs 2 18 3

Notons enfin qu’il existe un téléfilm de 2 H 50 tourné en 1995 (soit près de trente après la série), dont Scott Bakula (« Code Quantum », « Enterprise ») tient le rôle principal. Roy Thinnes y fait même une brève apparition. Malheureusement « Le Retour des Envahisseurs » ne fait que très peu de références à la série télévisée originale. Le téléfilm ne laisse finalement qu'un mauvais souvenir dans les mémoires des fans…

CONCLUSION

Série culte par excellence, « Les Envahisseurs » reste une référence télévisuelle majeure dans l’univers de la Science-fiction.

40 ans plus tard, les aventures de David Vincent sont toujours aussi captivantes. L’idée même d’avoir donné une apparence humaine à ces extraterrestres s’avère particulièrement brillante. Elle permit de développer une ambiance paranoïaque sans précèdent qui inspirera par la suite bon nombre de séries télévisées (« V », « The X-Files », « Dark Skies », « First Wave »).

LES ENVAHISSEURS WALLPAPER

 

 

 

L'épisode pilote des Envahisseurs en intégralité 

 

 

 


 

 

 

 

Générique des "Envahisseurs" :

 

 

Hommage aux effets spéciaux de la série :

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien FOSSE - dans Série TV
commenter cet article

commentaires

hadramius 29/10/2010 17:30


Pour ceux et celles, qui, en regardant cette vidéo, se demande quelle est la musique : il s'agit de : Immédiate : sérénate imortale


Silver Screen 29/10/2010 22:30



Bienvenue Hadramius. Merci pour l'information. Je me posait justement la question  Excellente musique!



Présentation

  • : SILVER SCREEN
  • SILVER SCREEN
  • : "Créé en 2010, "SILVER SCREEN CHANNEL" est dédié au cinéma et aux séries télévisées fantastiques et de science-Fiction. Vous y trouverez notamment des chroniques détaillées sur des oeuvres ayant marqué le genre ainsi que de nombreux articles biographiques (acteurs, réalisateurs). SILVER SCREEN CHANNEL se consacre enfin régulièrement à l'étude des adaptations de comics sur le grand et petit écran. Depuis 2015, SILVER SCREEN dispose d'une branche associative dédiée à la réalisation de films amateurs et de chroniques vidéos. Bonne lecture à vous!" - Sébastien Fosse
  • Contact

Radio Silver Screen

Recherche

Pages