Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:03


richard dean anderson 96A l’occasion de la venue de Richard Dean Anderson au Festival Jules Verne le 10 octobre 2012, Silver Screen revient sur le parcours de cet acteur charismatique mondialement apprécié pour ses rôles dans les séries MacGyver et Stargate SG-1. 


UN PASSIONNÉ DE SPORT


Richard Dean Anderson né le 23 janvier 1950 d’un père professeur et d’une mère artiste peintre. Il est l’aîné d’une famille de quatre enfants. Il passe son enfance à Roseville où il pratique beaucoup de sports, se passionne pour le jazz et rêve surtout de devenir joueur professionnel de hockey sur glace. Malheureusement, durant son adolescence il est victime d’un accident au cours duquel il se brise le bras. C'est pourquoi il s'oriente vers une activité nettement moins dangereuse mais nécessitant un entraînement au moins aussi intensif : la natation. Malgré de nombreux exploits sportifs, la nature casse-cou du jeune homme finit par le ramener vers l'hôpital où les médecins lui interdisent de persévérer dans cette activité.


A l’âge de 17 ans, il entreprend un long voyage à vélo à travers l’Amérique (9 000 km) qui le conduit jusqu’en Alaska. A son retour, il étudie l’art dramatique à la Saint Cloud State University, va quelques mois à New York puis s’installe à Los Angeles. Pour gagner sa vie, il travaille à Marineland, fait du cabaret et créé un groupe de rock baptisé Rick Dean and The Dante. En 1976, il obtient le rôle du Dr Jeff Weber dans General Hospital, un personnage un peu effacé mais dans lequel il exercera pendant cinq ans avant d'être pris par un soudain ras-le-bol. On le voit par la suite dans La Croisière s’amuse, Emerald Point N.S., quelques téléfilms mais c’est en 1985 avec MacGyver qu’il connaît véritablement la célébrité.

Hockey01


MacGyver


Dans cette série à succès qui compte 139 épisodes, Richard incarne un jeune homme intelligent et optimiste, présenté comme un militant anti-arme, suite à la mort accidentelle d’un ami causée par un revoler. Agent de la Fondation Phoenix, il s’engage dans des missions autour du globe en lien avec la préservation de l'environnement, l'égalité raciale et l'assistance aux personnes défavorisées. Dans les cas où ses bricolages sont utilisés pour attaquer ses ennemis, Mac Gyver le fait pour se défendre et essaie, autant que possible, de les neutraliser plutôt que de les tuer. Il est souvent suspecté d'avoir un lien militaire avec le gouvernement, mais il voit son travail à la fondation Phoenix comme une solution alternative et non violente à l'application de la loi.

1985-macpro-leather-03b

Associé à Michael Greenburg, Richard Dean Anderson crée la société Gekko Film Corp en 1994. Par ce biais, il produit deux téléfilms réunions de MacGyver (« Le trésor perdu de l’atlantide » et « le chemin de l’enfer ») apparus successivement en Mai et Novembre 1994. Après avoir bataillé pour obtenir les budgets nécessaires, c'est finalement en Angleterre qu'ils seront réalisés. Il s’investit par la suite, toujours par le biais de sa société, dans Legend, une série inédite en France adaptée des romans d’aventures d’Ernest Pratt. Il y incarne un romancier du début du XIXème siècle qui, dans la réalité, se fait passer pour le héros qu’il a créé, Nicodemus Legend, surnommé le Justicier de la Prairie. Legend bénéficie de gadgets les plus fous inventés par un savant excentrique, le Pr Janos Bartok. Malheureusement, la série ne durera qu’une seule saison.

 

Legend087

STARGATE SG-1


Au milieu des années 1990, deux producteurs de la série télévisée « Au-delà du réel, l’aventure continue », Jonathan Glassner et Brad Wright, manifestent auprès de la MGM leur désir d’adapter le film « Stargate » à la télévision. Un univers introduit au cinéma par le réalisateur Roland Emmerich qui mélange avec inventivité science-fiction et Egypte ancienne. Le film finira 17ème au box office américain en 1994. Les producteurs d’« Au-delà du réel » se disent que le long métrage n’a pas pleinement exploité le potentiel qui lui était offert« A mon avis, explique Brad Wright, il restait beaucoup à tirer de l’idée de la porte des étoiles. Et si elle pouvait conduire à quantité d’autres planètes ? Et si on découvrait le moyen de choisir sa destination ».

Stargate promo

Rapidement la production se dote d’un solide budget et John  Symes, également impliqué dans le projet, décide d’y associer Richard Dean Anderson. L’acteur doit y reprendre le rôle incarné initialement par Kurt Russell. Le personnage y était dévoilé comme un militaire spartiate, peu loquace et torturé par la mort de son petit garçon qui s’était tué en jouant avec son arme de service. Avant de s’engager officiellement dans la série, l’acteur s’assure de la possibilité de rendre O’Neill plus proche de son caractère « J’avais le sentiment, raconte l’acteur qu’il serait intéressant de faire ressortir son humanité et de le faire réagir avec humour quand il serait sous pression. Je voulais donner à O’Neill un peu plus de légèreté ». Une fois ses conditions imposées Richard signe un contrat de 2 ans pour un tournage à Vancouver.

Stargate-copie-1

Entouré d’Amanda Tapping, Michael Shanks et Christopher Judge (dont il avait fait connaissance sur la série MacGyver), la série obtient un tel succès qu’elle durera finalement dix saisons et donnera naissance à deux spin off. « Je me souviens avoir deviné l’immense potentiel que représentait la porte des étoiles, explique Richard Dean Anderson. Les différents scénarios s’intéressaient à des formes de vie et des sociétés extraterrestres, sans négliger les fondements spirituels, philosophiques et politiques de ces cultures. Le but ultime de cette série est d’amener les téléspectateurs à reconnaître et à accepter toutes les races… dans tout le cosmos ».


La richesse des scénarios et la mythologie de Stargate ne sont bien entendu pas les seules clés du succès de la série. L’humour et la décontraction de Richard Dean Anderson a de toute évidence amené de nombreux téléspectateurs à s’attacher à ce show, qui sous l’influence de son acteur principal ne se prend jamais au sérieux.


A la fin de la saison 6, l'acteur exprime le désir de prendre un peu de recul par rapport à la série pour se consacrer plus à sa famille. Les producteurs acceptent alors d'aménager son agenda et de "réduire" un peu son temps de jeu. Cet arrangement tient deux saisons, jusqu'à son départ définitif du casting régulier (ce qui n'empêche pas à l’acteur d’y revenir régulièrement puis de s’impliquer dans les différents spin off et téléfilms).


 

UN ACTEUR ENGAGE

Photo phoque

Parallèlement à sa carrière d’acteur, Richard Dean Anderson s’implique activement dans de nombreuses œuvres de charités. Il est notamment membre de la fondation "Make-A-Wish" qui a pour but d’aider des enfants malades à réaliser leurs rêves.


Depuis de nombreuses années, Richard Dean Anderson s'engage également pour la protection de la planète, et plus particulièrement des milieux marins. Son dévouement lui avait d'ailleurs valu de recevoir en 1991 une récompense "The Environmental Media Award" qui honore les personnalités du show-busines qui à travers leur travail télévisuel défendent la cause de la nature et de l'écologie.


Il apporte depuis une quinzaine d'années un soutien actif à l'action de l'association Sea Shepherd Conservation et du capitaine Paul Watson, qui sillonne les mers pour empêcher, entre autres, le massacre des cétacés. Richard Dean Anderson a reçu un Jules Verne Award le 10 octobre 2012 à Paris, à la fois pour sa carrière d'acteur et de producteur mais aussi pour son action en faveur de l'environnement. 


Fort du succès de MacGyver et de Stargate SG-1, Richard Dean Anderson reste l’un des visages les plus emblématiques de la télévision américaine. L’humour et la décontraction restent l’une des marques de fabriques de cet acteur exceptionnel. 

285783 10152151018420251 1262330415 n

DSC00537

 

 

DSC00534

 

Générique de la série culte Mac Gyver


 

Rencontre de Richard Dean Anderson et Christopher Judge dans Mac Gyver

 


 

 

Quelques moments amusants avec Jack O'Neill dans SG-1
 


 

 


 

 

Retour de Richard Dean Anderson en Mac Gyver dans une publicité allemande (2012) 

 


 

 


 

 

 

 

Richard Dean Anderson 2004

Partager cet article

Repost 0
Published by Silver Screen - dans Biographie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : SILVER SCREEN
  • SILVER SCREEN
  • : "Créé en 2010, "SILVER SCREEN CHANNEL" est dédié au cinéma et aux séries télévisées fantastiques et de science-Fiction. Vous y trouverez notamment des chroniques détaillées sur des oeuvres ayant marqué le genre ainsi que de nombreux articles biographiques (acteurs, réalisateurs). SILVER SCREEN CHANNEL se consacre enfin régulièrement à l'étude des adaptations de comics sur le grand et petit écran. Depuis 2015, SILVER SCREEN dispose d'une branche associative dédiée à la réalisation de films amateurs et de chroniques vidéos. Bonne lecture à vous!" - Sébastien Fosse
  • Contact

Radio Silver Screen

Recherche

Pages