Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 19:55

 


Sliders-s2 squareDiffusée en France pour la première fois en prime time au mois d’Août 1996 sur M6, la série « SLIDERS » (qu’on pourrait littéralement traduire les « glisseurs » en français) a rapidement passionnée les admirateurs de Science-fiction. Il faut dire qu’avec ses scénarios originaux, ses effets spéciaux numériques très innovants et ses quatre acteurs charismatiques, le show avait tout pour séduire.


LE CONCEPT 

Mais de quoi traite exactement cette série ? Et bien, SLIDERS raconte l’histoire de Quinn Mallory, un étudiant en physique qui en voulant créer une machine antigravité ouvre accidentellement un vortex donnant accès à un nombre infini d’univers parallèles. Pour chaque voyage (plutôt nommé « glisse » dans la série) il s’agit de la même planète, des mêmes personnes et pourtant tout est différent. Muni d’un petit appareil nommé « le minuteur », le jeune homme tente un voyage transdimensionnel et se retrouve ainsi confronté à des situations pour le moins délirantes : le Mexique est la première puissance d’Amérique, JFK est toujours vivant, les voitures s’arrêtent au feu vert, et pire encore … Sa mère attend un enfant du jardiner. De retour dans son univers, Quinn souhaite poursuivre son voyage et entraine son professeur de physique, Maximilian Arturo, sa meilleure amie, Wade Wells et par inadvertance, un chanteur de Rythme & Blue, Rembrandt Brown dans son périple. Malheureusement l’expérience scientifique tourne mal et le groupe se retrouve rapidement perdu dans l’espace-temps et contraint de voyager de mondes en mondes dans l’espoir de retrouver un jour leur propre univers (Earth Prime en V.O.).

Initialement, la série se veut comme étant un habile mélange de science-fiction, d’humour, et de satire sociale. En effet, les premiers scénaristes du show télévisé utilisaient régulièrement la thématique des mondes parallèles pour critiquer, ou du moins nous faire réfléchir sur notre propre société. La consommation de masse, les rapports hommes/femmes, les phobies, la téléréalité, font ainsi parti des sujets exploités au fil des épisodes de la série. Remarquons que les sujet traités sont toujours poussés à l’exagération de telle manière à amuser le public et le faire réfléchir aux éventuelles dérives qui pourraient menacées un jour nos sociétés.

Par ailleurs, ce qui fait avant tout la force de SLIDERS se sont ses quatre protagonistes très attachants. Une réelle amitié semble d’ailleurs nouer ce petit groupe. Néanmoins, celle-ci n’empêche nullement Quinn, Rembrandt, Wade et le Professeur de s’opposer dans de nombreuses situations. Chacun a en effet son propre avis sur la glisse, sur les cultures rencontrés et les différents défis à relever. Arturo et Quinn privilégient souvent une approche scientifique tandis que Rembrandt (le chanteur du groupe) et Wade (l’étudiante en poésie) se révèlent plus spontanés. En outre, les rencontres des protagonistes avec leurs doubles (version alternative d’eux-mêmes) donnent souvent lieu à des situations pour le moins amusantes… Et permet au spectateur de se rendre compte à quel point chaque décision prise au cours de sa vie est déterminante pour son avenir (vie professionnelle, sentimentale).


sliders

 

 

UNE PRODUCTION TOURMENTEE

Sliders a connu de profondes mutations au cours de ces cinq années de diffusion. A l’origine, chaque scénario reposait sur une unchronie c'est-à-dire une relecture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé : l’URSS a gagné la guerre froide et conquis le monde, les États-Unis ont perdu la guerre d’Indépendance et sont désormais gouverné par la Grande Bretagne, les dinosaures ont survécu, l’énergie atomique n’a jamais été révélé au monde en 1945, etc. « SLIDERS » bénéficie ainsi de scénarios de qualités qui seront souvent salués par la critique (plusieurs épisodes seront notamment nominés aux EMMY AWARDS). Malheureusement, qualité ne rime pas avec audience. La FOX TELEVISION souhaitait connaître avec SLIDERS un audimat proche de sa série phare du moment « THE X-FILES ». Or, la petite dernière affiche à la manière de « CODE QUANTUM » une audience plus qualitative que quantitative. Au cours de ces deux premières années d’existence, elle échappe ainsi de justesse à l’annulation grâce au soutien massif des fans inondant le siège de la chaîne de lettres de protestations. 


La FOX accepte finalement de prolonger l’aventure des quatre glisseurs pour une troisième saison mais décide d’orienter la série dans une tout autre direction… Tout d’abord, le tournage est délocalisé de VANCOUVER vers LOS ANGELES. La différence se perçoit immédiatement à l’écran. L’atmosphère fraiche et pluvieuse des premières saisons laisse place aux décors ensoleillés de Californie. L’objectif de la chaîne est d’avoir davantage de contrôle sur la production de la série (en effet il semble que beaucoup de recommandations de la FOX avaient été ignorée durant les deux premières saisons). De plus, sur le plan scénaristique, les scripts proposés bien que toujours divertissants s’avéreront la plupart du temps moins originaux. La FOX, qui a investit beaucoup plus d’argent dans les nouveaux épisodes souhaite toujours élargir son audience. La consigne est donc d’attirer de nouveaux téléspectateurs en s’inspirant de fictions cultes ou à la mode du moment « Sliders » se rapproche tour à tour de « Twister », « Mad Max », « Aliens », « la Mutante », « La Machine à explorer le temps » et « l’île du Dr Moreau » ! Même le look des acteurs est sérieusement revu suite à une consigne de la chaîne… Cette saison 3 qui comprend 25 épisodes s’avère néanmoins très intéressante, du moins jusqu’à la moitié. L’augmentation du budget de la série est très visible: les épisodes affichent beaucoup plus d’effets spéciaux, de tournages dans des décors exotiques… Et quelques épisodes sont encore dans l’état d’esprit des originaux (« Un monde sans ressources », « Un monde de justice médiatique », « Un monde endetté »). Le Co-créateur de la série, Tracy Tormé reviendra même écrire un épisode incontournable consacré à la jeunesse de Quinn Mallory (« Un monde retrouvé »).


Mais les choses vont progressivement commencer à se compliquer du côté de la production. Selon, Cleveandt Derricks (Rembrandt Brown), l’ambiance sur le plateau se dégrada sincèrement du fait de l’introduction de nouveaux responsables n’aimant pas particulièrement la série. De son côté, John Rhys-Davies, le célèbre interprète du Professeur Arturo se plaint de plus en plus des scénarios de la série qui commencent sérieusement à dévier vers la série B (ex : « Un monde d’éternelle jeunesse » où les glisseurs sont menacés par un ver géant). Une mésentente finie ainsi par éclater entre lui et l’un des tout nouveaux producteurs envoyé par la FOX. Attitude qui mènera malheureusement à son éviction de la production ! Et oui, l’impensable arrive. Le Professeur Arturo, pilier de la série, meurt dans le double épisode intitulé « Un monde d’exode » et sera remplacé par l’actrice Kari Wuhrer dans le rôle de Maggie Beckett. L’introduction de l’actrice a principalement pour objectif de pimenté la série en développant des tensions au sein du groupe !

 

 

Par la suite, SLIDERS termine sa troisième saison sur des épisodes assez faibles mettant en scène des monstres en tout genre (zombies, vampires, hybrides, serpents, etc). Bref, nous sommes très loin des épisodes du début. La chaîne M6 le remarque même puisqu’elle diffusera les derniers épisodes de manières très irrégulière en troisième partie de soirée.


Cette évolution s’avère d’autant plus regrettable que Tracy Tormé avait de nombreux scripts de qualité dans ses cartons. On peut notamment citer « Head of The Moment » dans lequel nous devions suivre nos quatre héros dans un monde progressivement absorbé par le soleil et « Slide Effect » au cours duquel les glisseurs reviennent sur leur terre d’origine, tous n’ont plus aucun souvenir de la glisse sauf Quinn qui se retrouve confronté à des personnes rencontrées au cours de ses précédentes aventures (Logan St Clare, Sid, Gillian,etc).

 

S4-Cast-CQMR

La série continuera tout de même son chemin pendant deux ans. Mais de nombreux changements sont encore au programme : SLIDERS passe de FOX TELEVISION à la chaîne cablée SCI FI CHANNEL (appelée aujourd’hui SCI FI), se qui entraine une sévère réduction du budget de la série. Du côté des acteurs les départs se multiplient, Sabrina Lloyd l’interprète de Wade Wells quitte le navire avant même le premier épisode de la quatrième saison. Jerry O’Connell de son côté s’investit pleinement dans la nouvelle saison du Show (il réalise 4 épisodes sur 22) et parvient même à intégrer son frère, Charlie O’Connell dans le groupe des glisseurs. Néanmoins, il finira par privilégier sa carrière au cinéma en quittant la série lors du dernier épisode de la quatrième saison. Suite à son départ et à celui de son frère, deux nouveaux acteurs accompagnèrent Cleavandt Derricks et Kari Wuhrer dans les 18 dernières aventures de la série.

 

s5

Ces deux dernières saisons reçurent un accueil assez mitigé en France (la dernière saison ne fut d’ailleurs jamais diffusée sur M6) tandis qu’ils réussirent à captiver les fans aux USA (SCI FI avait battu des records d’audience grâce à la série). Le principal problème réside surtout dans le brutal changement de style de la série. Elle s’adresse à un public plus averti que les premiers épisodes qui s’avéraient assez « grand public ». Les intrigues deviennent de plus en plus sombres et complexes. L’intrigue principale tourne beaucoup autour des KROMAGGS (des primates glisseurs dont l’objectif est de conquérir les mondes parallèles). Les changements réguliers d’acteurs s’avèrent également déconcertants. Toutefois, ces deux dernières saisons ont des épisodes de qualité qui, parviennent parfois à réintroduire l’humour et la critique sociale qui avait fait la force de la série à ses débuts.

DECOUVRIR OU REDECOUVRIR SLIDERS

 

4

 

Vous avez envie de vous plonger dans la série mais vous n’avez pas le temps de (re)voir la totalité des épisodes ? Et bien je pense pouvoir vous aider via ce Top des meilleurs épisodes et des indispensables de la série toutes saisons confondues classées par ordre chronologique.

 

1 – « Un monde selon Lénine » (1.1 – indispensable)

2 – « Un monde Hippie » (1.2)

3 – « Un monde très british » (1.3)

4 – « Un monde au féminin » (1.6)

5 – « Un monde parfait » (1.8 – indispensable)

6- « Un monde mystique » (2.1 – indispensable)

7 – « Un monde sans technologie » (2.3)

8 – « Un monde de dinosaures » (2.7)

9 – « Un monde de renommée » (2.8 – indispensable)

10 – « Un monde d’envahisseurs » (2.12 – indispensable)

11– « Le monde de chronos » (2.13)

12 – « Un mode sans ressource » (3.2 - indispensable)

13 – « Un monde retrouvé » (3.4 – indispensable)

14 – « Un monde de justice médiatique » (3.10)

15 – « Un monde endetté » (3.12)

16 – « Un monde d’exode 1 & 2 » (3.16 et 17 - indispensable)

17 – « Un monde hybride » (3.25 - indispensable)

18 – « Un monde sous tutelle » (4.1 – indispensable)

19 - « Un monde virtuel » (4.4)

20 – « Un monde fraternel » (4.6 – indispensable)

21 – « Un monde fantomatique » (4.8)

22 – « Un monde sans issue » (4.9 – indispensable)

23 – « Un monde dévasté » (4.10)

24 – « Un monde sans ancrage » (5.1 - indispensable)

25 – « Un monde de crédit illimité » (5.6)

26 – « Un monde de requiem » (5.11 – indispensable)

27 – « Un monde de morts programmées » (5.13)

28 – « Un monde de fans » (5.18 - indispensable)

 

CONCLUSION

Beaucoup d’humour et de satire sociale dans cette série de Science-fiction « grand public » qui mérite d’être découverte par de nouvelles générations de téléspectateurs.

 

http://earthprime.com

 

 


 

 


 

 

 

 

ban[432]

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien FOSSE - dans Série TV
commenter cet article

commentaires

jaquetteserie 06/07/2011 00:06


tés beau commantaire sur la serie SLIders avec de belle image.
continue ses bien


Silver Screen 15/07/2011 12:58



Bienvenue sur SILVER SCREEN! Merci beaucoup pour ton commentaire! ça fait toujours plaisir d'être lu.



marc 30/03/2011 08:45


très chouette article, bravo. je suis en train de regarder l'intégrale de la série . actuellement, je suis a l'épisode 5 de la saison 3 et on vois déjà le changement des scénarios . je fais enfin
voir la fin même si je la connais ( grâce un autre site pour ces résumés ) et même si c'est un gros navets.


Silver Screen 30/03/2011 23:32



Merci beaucoup Marc pour le commentaire. Même si cette troisième saison marque la fin de l'âge d'or de la série,
"SLIDERS" réserve tout de même encore de bons moments dans les épisodes qui suivent... Quel dommage que les personnages originaux soient partis aussi vite ...



Silver Screen 25/01/2011 19:59


Merci beaucoup! Je te souhaite la bienvenue sur mon blog!


Guslefou 18/01/2011 13:28


Très bon article, merci!!


aurelien 17/10/2010 19:47


Très bonne article.

sess1009 de allo cine.


Silver Screen 17/10/2010 20:11



Merci beaucoup Aurélien ! "Sliders" est à mes yeux l'une des séries phares des années 1990... Peut être qu'elle
bénéficiera un jour d'une nouvelle adaptation... digne de la série originale!



Présentation

  • : SILVER SCREEN
  • SILVER SCREEN
  • : "Créé en 2010, "SILVER SCREEN CHANNEL" est dédié au cinéma et aux séries télévisées fantastiques et de science-Fiction. Vous y trouverez notamment des chroniques détaillées sur des oeuvres ayant marqué le genre ainsi que de nombreux articles biographiques (acteurs, réalisateurs). SILVER SCREEN CHANNEL se consacre enfin régulièrement à l'étude des adaptations de comics sur le grand et petit écran. Depuis 2015, SILVER SCREEN dispose d'une branche associative dédiée à la réalisation de films amateurs et de chroniques vidéos. Bonne lecture à vous!" - Sébastien Fosse
  • Contact

Radio Silver Screen

Recherche

Pages