Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 17:38

source code 2011 pcstudiozSorti le 20 avril 2011 sur les écrans français, « Source Code » est le deuxième long métrage signé par Duncan Jones, le metteur en scène de « Moon ». Revisitant de manière originale le thème du voyage dans le temps, le film constitue l’un de nos coups de cœur de l’année.

 


SYNOPSIS

 


Un capitaine de l'armée Américaine, Colter Stevens (Jake Gyllenhaal), se réveille dans un train face à une jeune femme (Michelle Monaghan) dont il ne garde aucun souvenir. Il est en réalité totalement amnésique. Désemparé, il tente alors de recueillir des indices sur son passé jusqu’à ce qu’une bombe explose dans le transport, tuant ainsi tous les passagers.

Reprenant connaissance dans un mystérieux caisson, Colter découvre qu’il participe en réalité à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les huit dernières minutes de son existence. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.

Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un second attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. Colter va ainsi vivre une incroyable course contre la montre …

 

 

 

 

source-code-original

 

 


 

LA PRODUCTION

 

 


Le concept de « Source Code » est né de l'imagination du scénariste Ben Ripley. Dès le départ, il souhaitait que l’histoire ne soit pas linéaire et comporte des éléments de Science-Fiction. « J’adore les films dont l’intrigue n’est pas racontée de manière classique », dit-il. « Je me suis dit que les toutes premières expériences de voyage dans le temps ne pouvait pas être d’une ambition démesurée : plutôt que de remonter le temps de plusieurs siècles, il était plus probable qu’on se limite à quelques minutes ou quelques heures. On imagine très bien que cette nouvelle technologie soit découverte presque par hasard dans un quelconque labo de recherche, puis qu’elle soit utilisée par le ministère de la défense. Personne ne sait vraiment quoi en faire car on est au stade expérimental. Le fait que le personnage principal ne dispose que de huit minutes pour accomplir sa mission lui donne un caractère d’urgence puisqu’il ne glaner qu’une quantité limitée d’informations à la fois ».

 

 

 

 

8132010

 

 


 

Dans ce contexte, Ripley a soumis son idée de voyage dans le temps à courts termes au producteur Mark Gordon (« Speed », « Le Jour d’Après »), qui a tout de suite été enthousiasmé par l'originalité de l'histoire. Le film a donc été mis en chantier, et le scénario développé pendant plusieurs mois. "C’est très rare de tomber sur un projet qui, à la fois, soit original et qui ait un potentiel commercial," explique le producteur Philippe Rousselet, qui s'est également rattaché à l'entreprise. Une fois le scénario bouclé, Mark Gordon s’est rapproché de l'acteur Jake Gyllenhaal pour lui proposer le rôle principal. « Avec Jake, on a tourné Le Jour d’après », note Gordon. « On est resté en contact et on cherchait un autre projet sur lequel on pouvait travailler ensemble. Il a été emballé par le scénario et nous a fait pas mal de suggestions très astucieuses. Jake a été déterminant dans le montage financier du film ». Après avoir accepté le rôle, Gyllenhaal proposa tout de suite aux producteurs de confier le projet au réalisateur Duncan Jones, après avoir été très impressionné par « Moon », le premier film du cinéaste. Il y a d’évidentes résonances entre la réflexion sur le temps, l’identité et l’humanité de « Source Code » et les thèmes du premier film de Jones. « Duncan s’intéresse aux univers parallèles, au nôtre » indique l’acteur principal Jake Gyllenhaal. « Dans le même temps, il plonge au cœur de notre inconscient. Dans ses deux films, le personnage est totalement perdu au départ, puis doit trouver ses repères dans un contexte déroutant. Il tente de comprendre ce qu’il fait et pourquoi il est là ».

 


entrevue-interview-duncan-jones-source-code

 

 


Après avoir accepté la proposition, le metteur en scène choisi délibérément de se focaliser sur l’intrigue plutôt que les notions scientifiques. « J’ai quelques notions de philosophies et de science, ce qui m’a bien aidé à comprendre les allusions du scénario. J’ai compris quels étaient les codes, et dans quelle mesure le récit devait respecter ces codes, mais je ne me suis pas senti obligé d’y coller à la lettre ».

Pour Duncan Jones, « Source Code » est l’exemple même d’un nouveau type de Science Fiction « Le mélange d’humour et de Science-Fiction  est réjouissant, » affirme t-il. « Le public n’a pas besoin de saisir parfaitement la logique du raisonnement scientifique – il peut savourer le plaisir de se laisser embarquer dans le film ».

 


ANECDOTES

 


 

* Pour créer les décors de « Source Code », le réalisateur Duncan Jones a fait appel au chef décorateur Barry Chusid, déjà à l'œuvre sur The Patriot, 2012 ou encore Blade. Tout l'enjeu du film était de concevoir un décor de train qui puisse être filmé plusieurs fois et sous tous les angles possibles.

 



* En parallèle au tournage en studio, le superviseur des effets visuels Louis Morin s'est rendu à Chicago pour filmer des images de paysages défilants sous différents angles, et pour ensuite les intégrer à l'image à la place des fonds verts. Un travail qui a demandé à toute l'équipe du film une vraie coordination et une grande précision. "On a dû beaucoup travailler en amont pour que ce qu’on aperçoit par la fenêtre soit aussi raccord avec le décor du train", explique le réalisateur Duncan Jones.

 



* « Source Code » est en partie produit par Vendôme Pictures. Cette petite maison de production française a été fondée par Philippe Rousselet ainsi que par le célèbre présentateur télé : Arthur.

 



* L'acteur Topher Grace (Eddie Brock / Venom dans Spiderman 3) était initialement pressenti pour tenir le rôle principal du film, avant de céder sa place à Jake Gyllenhaal.

 



* Dans la version originale, Scott Bakula (l’inoubliable Dr Sam Beckett dans Code Quantum) prête sa voix au père de Colter Stevens.

 



* Produit avec un budget relativement modeste pour ce type de film, environ 32 millions de dollars, « Source Code » a rapporté plus de 123 millions de dollars à travers le monde lors de son exploitation en salles.

 


* Selon The Hollywood Reporter, la chaîne américaine CBS préparerait une adaptation de "Source Code" pour le petit écran. La série devrait suivre trois anciens agents fédéraux membre d’un programme top secret qui chaque semaine s’infiltreraient dans la conscience de personnes impliquées dans des évènements tragiques.

 


CONCLUSION

 


« Source Code » représente l’une des bonnes surprises de l’année 2011. Rythmé et intriguant, le film repose sur un scénario intelligeant et véritablement passionnant.

 


Bien que le concept initial rappelle inévitablement le film « Un Jour sans Fin » ou la série télévisée « Code Quantum », le réalisateur, Duncan Jones parvient réellement à surprendre son public en empruntant une direction inattendue. Les amateurs de « La Quatrième Dimension » devraient notamment y trouver leur bonheur.

 


 

La bande annonce (V.F.) :

 


 

 

 

 

Source-Code-wallpapers-3

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Silver Screen - dans Films
commenter cet article

commentaires

samom 29/12/2011 21:23

oppps pour le doublon de comm
"moon" est énorme
duncan jones frappe fort d'entrée

samom 29/12/2011 21:22

j'ai véritablement adoré ce film
vu au ciné
je le possède en blu ray (ainsi que "Moon")
très grande réussite

samom 29/12/2011 21:03

j'ai véritablement adoré ce film
vu au ciné
je le possède en blu ray (ainsi que "Moon")
très grande réussite

Silver Screen 29/12/2011 21:11



Justement, je n'ai pas encore vu "Moon". Mais j'ai l'intention de l'acheter. Qu'as-tu pensé de ce film?



Présentation

  • : SILVER SCREEN
  • SILVER SCREEN
  • : "Créé en 2010, "SILVER SCREEN CHANNEL" est dédié au cinéma et aux séries télévisées fantastiques et de science-Fiction. Vous y trouverez notamment des chroniques détaillées sur des oeuvres ayant marqué le genre ainsi que de nombreux articles biographiques (acteurs, réalisateurs). SILVER SCREEN CHANNEL se consacre enfin régulièrement à l'étude des adaptations de comics sur le grand et petit écran. Depuis 2015, SILVER SCREEN dispose d'une branche associative dédiée à la réalisation de films amateurs et de chroniques vidéos. Bonne lecture à vous!" - Sébastien Fosse
  • Contact

Radio Silver Screen

Recherche

Pages